Le songe « Maurice » est un petit tubercule comestible à la chair blanche légèrement rosée. Sa texture est moins farineuse que le taro. Et comme pour les autres tubercules, il faut enlever la peau, bien le laver et nettoyer avant de le consommer bien cuit. (Sauf si vous faîtes cuire à l’eau ou à la vapeur, vous pouvez garder la peau.)
Il est aussi appelé « arouille » à l’Île Maurice.

PRÉPARATION

– Étape 1 –

Râper les plus grandes tubercules et les mélanger à la pâte à beignets.

– Étape 2 –

Plonger la quantité d’une cuillère à soupe dans l’huile chaude.
Vous pouvez aussi parsemer de graines de sésame si vous aimez avant de le plonger dans l’huile.
Quant aux plus petits, vous pouvez les laisser entier.

Cuire jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.
Les déposer sur du papier absorbant (à changer une fois imbibé d’huile).

Beignets de Taro & Cambar

Couper le taro et le cambar en rondelles de 1 cm environ puis les découper en deux ou
trois morceaux si besoin.

Bonne dégustation !