Originaire d’Asie mais également très répandu au Moyen-Orient ainsi que dans tout le Maghreb comme en Algérie, le jujubier est un arbre aux branches épineuses et produit un fruit comestible : le jujube.

Appelé « mark thane » au Laos, le jujube peut être rond ou oblong et est doté d’un noyau très dur comme celui d’une olive.
Lorsqu’il est cueilli encore vert, son goût et sa consistance rappellent la pomme. Parfois un peu âcre selon les variétés, il peut être délicieux s’il est dégusté avec un peu de sel et de piment séché en poudre.
A maturité, le fruit se pare d’une belle couleur rouille / brunâtre et est légèrement sucré.
Trop mûr, sa chair devient alors glutineuse et son parfum, si particulier, n’est pas apprécié de tous.

Consommer frais, le jujube est aussi nourrissant que la datte et contient 2 à 4 fois plus de vitamines C que l’orange. C’est aussi une excellente source de vitamine A et B, en bêta-carotène, calcium, fer, phosphore et autres substances bénéfiques pour la santé.
Séché, il offre un plus grand apport d’énergie, en plus d’une excellente source de potassium.

Le jujube possède également quelques propriétés médicinales intéressantes : antioxydantes, revitalisantes, anti-stress, calmantes, sédatives, toniques, expectorantes et immunostimulantes. Il fait également partie des nombreux fruits qui améliorent le confort digestif.

Avec la datte, le raisin sec et la figue sèche, le jujube fait partie des quatre fruits « pectoraux », un remède connu comme adoucissant contre la toux, la bronchite et la pneumonie.