Au courant du mois d’octobre, nous avons publié un article concernant la racine (ou rizhome) de lotus.
Cette fois-ci, nous vous présentons ses graines, qui surviennent en novembre – début décembre, lorsque ses belles fleurs parfumées sont fanées.
Après avoir enlevé leur peau, elles sont en général consommées crues, ou séchées, pour être ensuite utilisées en cuisine dans certains pays d’Asie.

Très bon antioxydant, ces graines contiennent beaucoup de vitamines, et aident également le foie et les reins dans l’élimination des toxines, le cerveau ainsi que la circulation sanguine.

Comme les gousses d’ail, il y a un germe au centre de la graine. Mais pour cette dernière, il n’est pas nécessaire de l’enlever car, selon la médecine traditionnelle d’Asie du Sud-Est, de nombreux bienfaits s’y trouvent. Il protègerait la bile, le cœur, les artères et aiderait à faire baisser la tension.

Cependant, il faut noter que les graines de lotus ne conviennent pas à tout le monde, notamment les personnes ayant des maux d’estomac ou d’indigestion.

PARTAGER
Article précédentLe Jicama